Paru dans la presse

Le Marin - 26/11/20 - Construire une gestion participative des ressources côtières avec les pêcheurs professionnels varois

Dans son dossier spécial « Mieux connaitre pour mieux gérer », Le Marin consacre un article au projet PELA-Méd, ses actions, enjeux et perspectives pour une transformation des pratiques de pêche varoises vers la durabilité. Pour Planète Mer, cette transformation passe par la participation des « gens de la mer », les pêcheurs professionnels locaux, dans la gestion des ressources communes[1].

Dans la dynamique de PELA-Méd, les pêcheurs artisanaux du Var s’investissent dans une gestion collective des ressources halieutiques sur le littoral méditerranéen. Initiée en 2018, cette implication vise à minimiser l’impact écologique des pêches sur les espèces commercialisées et à pérenniser leur activité économique sur le long terme.

En concertation avec le CPDMEM Var et PELA-Méd, les 11 prud’homies de pêche du Var mènent différentes actions en vue d’une gestion spatiale, optimale et efficace des espèces d’intérêts halieutiques à long terme.

 

  • Connaitre pour mieux gérer l’oursin violet (Paracentrotus lividus) et le rouget de roche (Mullus surmuletus)

Très prisés en région Sud Provence Alpe Côte d’Azur, l’oursin violet et le rouget de roche ont été choisis par les pêcheurs professionnels en tant qu’espèces cibles pour l’acquisition de connaissances. Ces connaissances sont indispensables pour une gestion optimale de ces ressources, emblématiques du territoire varois.

La commission Oursin du CDPMEM Var a officialisé le lancement de la deuxième campagne de collecte de données pour l’oursin violet. Une première campagne a été réalisée sur la saison de pêche 2019-2020. L’objectif de ces campagnes de collecte de données est d’identifier et de suivre l’évolution de l’espèce ainsi que l’effort de pêche. Une fois les données récoltées, l’équipe de PELA-Méd a tenté d’identifier, spatialiser et quantifier les efforts de pêche et les aires de répartition des individus présents sur les côtes du Var. Des suivis concrets et chiffrés de l’oursin ont été fournis aux professionnels de pêche.

A l’initiative des pêcheurs, des mesures de gestion plus soutenables de l’oursin ont été proposées. La réduction de la saison de pêche afin d’offrir une période de repos biologique à l’espèce en est un exemple.  

Dans la même volonté de « connaitre pour mieux gérer », les programmes PACHA et PELA-Méd ont mené une étude scientifique sur la population de rougets de roche à l’échelle du Var. Avec la participation de Planète Mer, le GIS POSIDONIE, le CDPMEM Var et les pêcheurs professionnels varois, cette étude vise acquérir des connaissances biologiques et écologiques sur l’espèce (variation spatiale, croissance, reproduction et alimentation). Ces paramètres sont indispensables pour la mise en place d’une méthode d’évaluation des stocks prévue par PELA-Méd. A ce stade, tout reste à faire pour cette espèce, comme pour beaucoup d’autres, ciblées par la pêche aux petits métiers du Var mais aussi la pêche de loisir.

 

  • Des gardes jurés pour surveiller, faire respecter la réglementation et lutter contre le braconnage

Face à l’insuffisance de surveillance des pêcheries et la présence de braconnage, Planète Mer, le CDPMEM Var et les prud’homies de pêche du Var, dans le cadre de PELA-Méd, souhaitent tester et mettre en place, au moins deux gardes-jurés.

Sur la base des règlements prud’homaux, leur présence en mer permettra de dissuader des mauvaises pratiques de pêche, sensibiliser les usagers de la bande côtière à la vulnérabilité du milieu littoral ainsi qu’à gérer divers conflits entre acteurs du territoire maritime.

Ces différentes expériences de cogestion témoignent d’une réelle implication des pêcheurs professionnels varois à agir de façon responsable face aux nouveaux besoins de conservation. La gestion participative des ressources côtières intégrant le savoir-faire des pêcheurs professionnels, scientifiques, administrations et associations est une voie pertinente pour une transformation concrète des pratiques de pêche et des territoires vers la durabilité.

 

[1] OSTROM E. (1990) – Governing the Commons. The Evolution of Institutions for Collective Action. Cambridge University Press, Cambridge.