Projets d'expertise

Planète Mer intervient également dans d'autres projets dans lesquels l'équipe intervient comme expert, le programme Marha SP et le projet CLS

Projet Marha SP

 

Marha Sciences Participatives

suivre les habitats marins via les sciences participatives (2021-2024)

 

« Marha SP » est un projet d’actions de suivi des habitats marins, coordonné par Planète Mer, en partenariat avec le Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO), le Syndicat Mixte de la Ria d’Etel et l’association Septentrion Environnement.

 

Marha SP s’intègre dans le programme Life intégré Marha qui s’aligne avec l’ODD 14 (Objectif  de Développement Durable) des Nations Unies sur les Océans, avec les objectifs européens de la DHFF (Directive Habitats, Faune et Flore) du réseau Natura 2000, et avec la stratégie nationale pour la biodiversité.

 

 

Notre priorité

 

Mettre en oeuvre une solution innovante de suivi des habitats marins via les sciences participatives

 

Notre objectif

 

 

Déployer et promouvoir un protocole de sciences participatives sur chacun des 3 habitats marins suivis : laisses de mer, herbiers de zostères et coralligène pour recueillir le maximum de données sur leur état de santé.

 

Le protocole ALAMER pour le suivi des laisses de mer vise à étudier l'évolution spatiale et temporelle de la composition en algues dans les laisses de mer

Au gré de leur cycle de vie, des vents, des courants et des marées, les algues vont se décrocher du fond et une quantité plus ou moins variable va venir s’échouer sur le haut des plages et composer en partie la laisse de mer. Le protocole « Algues de la LAisse de MER » (ALAMER) vise à étudier l’évolution spatiale et temporelle de la composition en algues que l’on retrouve échouées dans les laisses de mer. Ce protocole permet de mieux comprendre les changements de la laisse de mer et de mieux protéger cet écosystème. Il fait partie du programme Plages Vivantes.

Coordinatrice : Pauline POISSON (pauline.poisson@mnhn.fr)

Ce protocole est créé et porté par le Centre d'Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO).

 

 

Le protocole OPHZ'S pour le suivi des herbiers de zostères marines vise à fournir des informations sur leur état de santé

Afin de répondre aux objectifs de connaissance des milieux marins du site Natura 2000 Ria d’Etel, le Syndicat Mixte de la Ria d’Etel a mis en place un Observatoire Participatif des Herbiers de Zostères et Syngnathidés (OPHZ’S) en partenariat avec des plongeurs.

Ce protocole vise à évaluer l’état de santé d’herbiers « témoins », c’est-à-dire d’herbiers les moins soumis à l’impact d’activités humaines.

Coordinatrice : Charlotte IZARD (charlotte.izard@ria-etel.com)

Ce protocole est créé et porté par le Syndicat Mixte de la Ria d'Etel (SMRE)

 

 

 

► Le protocole CIGESMED For Divers pour le coralligène vise à suivre leur état écologique en Méditerranée

Le coralligène est un paysage sous-marin qui se développe dans des conditions de luminosité réduite et que l’on peut observer uniquement dans la mer Méditerranée. Créé par des algues rouges calcifiées qui s’accumulent depuis des millénaires sur les fonds marins rocheux, les récifs coralligènes sont comparables aux récifs coralliens tropicaux. Participer à CIGESMED for divers, c’est contribuer à l'exploration et à l’évaluation de l’état écologique des habitats coralligènes et du milieu marin, tout en ayant l'occasion d'améliorer vos connaissances sur la biodiversité marine.

Coordinatrice : Laura BARTH (laura.barth@septentrion-env.com)

Chargée scientifique : Giulia GATTI (giulia.gatti@septentrion-env.com)

Ce protocole est porté par l'association Septentrion Environnement.

 

Nos actions 

 

Planète Mer, en partenariat avec le CESCO, le Syndicat Mixte de la Ria d’Etel et Septentrion Environnement, accompagne la mise en place des actions suivantes :

 

► DEVELOPPER LES SUPPORTS DE FORMATION

  • Multiplier les formations de terrain auprès de plongeurs relais qui vont mettre en place les protocoles de science participative dans leur club de plongée.
  • Développer les formations dématérialisées
  • Renforcer les supports de formation et créer de nouveaux outils pédagogiques

► RECRUTER UN RESEAU DE PARTICIPANTS BENEVOLES

  • Avec l’aide des gestionnaires d’espaces protégés, pré-identifier, sur différents territoires, des sites Natura 2000 favorables à la mise en place des 3 protocoles,
  • Mobiliser des clubs de plongée partenaires motivés par l’envie de protéger les herbiers de zostères marines en Atlantique, Manche - Mer du Nord et le coralligène en Méditerranée
  • Mobiliser des structures d’éducation à l’environnement souhaitant agir sur la protection des plages, en expliquant le rôle des laisses de mer et en étudiant cet habitat

► FAIRE DES RETOURS AUX PARTICIPANTS ET AUX GESTIONNAIRES

  • Veiller à la capitalisation des protocoles et des données, ainsi qu’à l’accès aux données
  • Valoriser les résultats
  • Préparer les conditions de pérennisation du projet Marha SP avec un plan d’accompagnement

 

Nos moyens 

 

  • 3 protocoles de sciences participatives reconnus pour leur pertinence scientifique : ALAMER, OPHZ’S et CIGESMED For Divers
  • Des clubs de plongée volontaires, en lien avec les gestionnaires des sites Natura 2000
  • Des associations d’éducation à l’environnement et les collectivités territoriales impliquées
  • Des formations sur le terrain et un accompagnement adapté pour les animateurs des protocoles
  • Des résultats à suivre sur les sites web et les réseaux sociaux de Planète Mer

 

Contact projet Marha SP pour Planète Mer : lilita.vong@planetemer.org

 

Projet CLS

Des engins de pêche connectés : pour une meilleure gestion de la ressource, de l’environnement, et vers une possible initiative de recyclage en économie circulaire

Des innovations pour faciliter le suivi d’engins de pêche, prévenir toute perte accidentelle et ainsi apporter une petite contribution supplémentaire dans la lutte contre la pollution des océans, et plus généralement pour aider les acteurs de la pêche professionnelle à gérer durablement leur espace maritime.

Un consortium composé de pêcheurs du Var représentés par le Président du Comité départemental des pêches, d’un industriel engagé CLS, et d’associations (Planète Mer, ReSeaclons). Des innovations destinées également à faciliter et encourager les initiatives locales d’économie circulaire.

Planète Mer a rejoint un consortium de pêcheurs professionnels (Comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins du Var), d’un industriel CLS (Collecte Localisation Satellites) et d’associations (ReSEAclons) dans le but de réaliser une expérimentation en Méditerranée et en Guyane, auprès des acteurs concernés de la filière pêche, d’une solution de marquage des engins de pêche par micro-tag satellitaire. Il s’agit de permettre la géolocalisation des engins de pêche pour éviter qu’ils ne deviennent des déchets marins et ne détruisent durablement la ressource. Ce projet s’inscrit dans une logique d’économie circulaire permettant la récupération puis la valorisation de ces engins.

 

L’INNOVATION AU SERVICE DE LA MER ET DE SES ARTISANS
 

AIDE A LA PECHE TRADITIONNELLE : Des engins de pêche connectés par satellite pour un suivi et une récupération facilitée, plus rapides, moins polluants (diminution de la consommation en carburant – réduction de l’empreinte carbone) et des activités moins risquées (temps en mer limité)

INNOVATIONS TECHNIQUES : Mise au point de mini trackers de surface et premiers prototypes de tags acoustiques sous-marins

INVENTAIRE DES ENGINS DE PÊCHE ET LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS PLASTIQUE : Les engins de pêche ainsi connectés permettront l’édition d’un inventaire utile à l’évaluation des engins perdus, conformément aux grandes directives actuelles et à venir, au niveau national, européen et international.

INNOVATION SPATIALE : Les objets connectés apparaissent dans le secteur de la pêche grâce à la démocratisation du spatial, à la naissance du Newspace français et à la réduction des coûts associés.

MATÉRIELS PERDUS – UNE RÉCUPÉRATION TRÈS TECHNIQUE : Les engins échoués et localisés pourront ainsi être récupérés par des experts des hauts fonds et des plongées sensibles.

INNOVATION « ROV-OLUTIONNAIRE » : Un robot sous-marin inédit, compact, léger, autonome, capable de repérer et positionner en haute profondeur les engins de pêche perdus a été développé.

ECONOMIE CIRCULAIRE ; PLASTIQUE REPÊCHÉ, RECYCLÉ, REUTILISÉ  : Une fois récupérés les engins de pêche pourront être transformés et connaître une seconde vie et de nouveaux usages au travers d’initiatives sociales et solidaires portées par l’association RESEACLONS.

INNOVATION SOCIALE ET SOLIDAIRE : le projet accompagner la création d’une filière en économie circulaire sur la collecte et le recyclage de déchets plastiques marins.

De par sa connaissance du monde de la pêche et des relations qu’elle a su tisser avec les pêcheurs professionnels, Planète Mer occupe le rôle de facilitateur et de médiateur entre les différentes parties prenantes en mobilisant les pêcheurs professionnels.